K berge duffel03

THIBAULT opte pour le transport fluvial

" A Foucarmont, l’entreprise Thibault mise sur les péniches pour maîtriser les coûts de transport." , article paru dans Le Réveil évoque le choix du transport fluviel par Thibault Bâtiment Industriel.

A Foucarmont, l'entreprise Thibault a décidé d'abattre une carte écolo-économique en utilisant des péniches pour livrer des marchandises.

L’entreprise Thibault Bâtiment Industriel (TBI) est basée à Foucarmont (Seine-Maritime). Après avoir fêté ses 100 ans en 2004 en grandes pompes, elle surprend aujourd’hui avec l’utilisation du transport fluvial pour livrer certaines marchandises volumineuses et « dévoreuses » de camions.

Une touche qui n’est pas seulement écolo.

Autre intérêt des péniches, par rapport aux camions selon Alain Thibault, dirigeant à la retraite : le coût. Explications. Pour la réalisation d’une plateforme logistique de 18 000 m2 à Notre-Dame-de-Gravenchon, TBI a organisé pour la première fois le mois dernier un transport par voie fluviale. Elle a loué une péniche pour emmener 12 poutres d’un poids de 14 tonnes et 23 poteaux de 6 tonnes chacune, depuis son usine de fabrication en Belgique.

Elle est partie depuis les usines de fabrication près d’Anvers, via l’Escault, canal du Nord, l’Oise, la Seine pour décharger près du Havre, au port de Radicatel, à moins de 4 km du chantier. Ce mode de transport permet, pour une seule péniche, une économie de 12 transports routiers dont six convois exceptionnels », souligne Alain Thibault, dirigeant à la retraite de l’entreprise éponyme. Le transport a duré une semaine.

Le test a été jugé concluant. Il sera renouvelé autant que possible « car ce choix stratégique présente un grand intérêt tant économique qu’écologique. « On peut transporter jusqu’à 600 tonnes sur une péniche », poursuit-il.

Le coût : « environ 15 000 euros alors qu’en utilisant des camions, cela peut représenter plus du double en terme de prix, à tonnage équivalent ».